Ce que les chiffres nous disent …

Publié le 24/01/2024Modifié le 20/05/2024
Lecture 3 min

…sur la neutralité bas carbone et la contribution volontaire.

Le changement climatique et la biodiversité

+1,5 degré1 : c’est l’augmentation de la température en France entre la moyenne 1961-1990 et aujourd’hui.

Entre + 2,4 et + 3,5 degrés2 : c’est le réchauffement anticipé d’ici la fin du siècle par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dans son rapport 2023, si les tendances actuelles se poursuivent.

6 cm3 : c’est l’augmentation du niveau des mers depuis 2010, un phénomène dû à l’élévation des températures qui fait fondre glaciers et calottes polaires. C’était 3 cm sur les deux décennies précédentes.

2 mètres4. Dans un scénario avec une planète à +5° par rapport à l’époque préindustrielle du 19ème siècle, la fonte des calottes glaciaires de l’Antarctique occidental et du Groenland, pourrait faire augmenter le niveau des mers de plus de deux mètres d’ici 2100.

10 %5. C’est la réduction des surfaces de forêt dans le monde depuis 30 ans. 10%, c’est aussi la part de responsabilité que prendrait l’Union Européenne dans cette déforestation, via certaines importations comme le soja, l’huile de palme mais aussi le cacao.

Les émissions de Gaz à Effet de Serre

+ 1,1 %6: c’est la tendance annuelle à la hausse des émissions mondiales de CO2 constatée en 2022, pour atteindre un niveau jamais atteint

– 43 %7. Selon le GIEC, pour avoir une chance sur deux de contenir le réchauffement du climat à 1,5 °C, les émissions mondiales doivent baisser de 43 % d’ici 2030 par rapport au niveau de 2019.

+ 100 %8 : Selon la stratégie bas carbone de la France, atteindre la neutralité carbone en 2050 implique notamment un doublement des capacités de stockage de CO2 par l’agriculture.

– 12 %9 : c’est la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture française entre 1990 et 2020.

29 %10: c’est la part des entreprises qui sont d’ores et déjà soumises à l’obligation de réaliser un bilan carbone et d’engager un plan d’action … Mais qui ne le savent pas !

Les Unités de Réduction d’Emissions, ou encore « Crédits Carbone »

10 milliards de dollars11 : c’est ce que devrait représenter le marché mondial des Crédits Carbone volontaire en 2030, soit 5 fois plus qu’en 2021.

309 €12 : c’est le prix le plus élevé constaté pour l’acquisition d’une unité de Réduction d’Emission Carbone en France en 2022. Le coût le plus faible étant de … 1,15 € ! Parle-t-on bien de la même chose ? Vous avez raison d’en douter (voir notre article « Tout savoir sur les crédits carbone volontaires »)…

2 %13: c’est la part que représentent les Unités Carbone « Made in France » vendues par les opérateurs français en 2022.

De 2 000 à 2 500 € : c’est le coût moyen du Bilan Carbone d’une exploitation agricole en France afin de définir le potentiel et les leviers de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

Découvrir les projets de la plateforme

Sur le même sujet

Retrouvez la newsletter de France Carbon Agri 

Suivez les nouvelles actualités sur la contribution carbone volontaire en parcourant la newsletter du mandataire de projets agricoles Label Bas Carbone, France Carbon Agri : Newsletter Mars 2024 – France Carbone Agri. Afin de rester informé, abonnez-vous à la newsletter de France Carbon Agri en contactant l’adresse contact@france-carbon-agri.fr ou sur leur site.

Retrouvez l’article de Pleinchamp sur le lancement de notre plateforme carbone

Contribution

“Carbioz est le tiers de confiance entre agriculteurs et contributeurs (entreprises, collectivités locales…), fournissant aux deux parties tous les gages de conformité, de transparence, de traçabilité”

Lancement de Carbioz par le Crédit Agricole et France Carbon Agri

L’offre Carbioz est née d’un partenariat entre le Crédit Agricole et France Carbon Agri et a été lancée le mardi 12 mars 2024. Carbioz permet aux entreprises d’acheter des crédits carbone issus d’exploitations agricoles françaises. Il s’agit de la première solution complète de transaction de crédits carbone volontaires produits par les agriculteurs sur l’ensemble du […]