Thibie (Marne) - Grandes Cultures

Mandataire

Logo FCAA

Certification

Logo Label Bas Carbone
Image projet
Disponible
Thibie (Marne) - Grandes Cultures
Réductions d'émissions générées : 154 téq CO2
RégionGrand Est
Co-bénéficesQualité de l'air, Qualité de l'eau, Réduction produits phytopharmaceutiques, Réduction erosion, Diminution ressources peu renouvelables
MandataireFrance Carbon Agri
Date de fin du projetMai 2028

Description du projet

Le projet porte sur


  • une réduction de la dose d'engrais pour limiter la quantité de GES émis
  • une amélioration de l'azote apportée pour limiter la pollution et les GES associés
  • une réduction de l'apport d'engrais par l'introduction de légumineuses
  • une réduction de la consommation d'énergie fossile pour réduire les émissions associées à leur production et utilisation
  • une augmentation de la biomasse restituée par les couverts végétaux pour améliorer le stockage du carbone dans les sols
  • Augmentation des restitutions par les résidus de cultures

Pour aller plus loin : les leviers


  • Ajustement du calcul de doses prévisionnelles grâce à une meilleure prise en compte des apports et des objectifs de rendement : La production des fertilisants dégagent des GES et il peut y avoir émission de GES lors de l'application. Diminuer leur utilisation agit directement sur la réduction des émissions de GES.
  • Prise en compte des conditions climatiques pour le déclenchement des apports : Cela permet d'éviter autant que possible la volatilisation, et donc des GES, des fertilisants lors de leur application.
  • Utilisation d'outils de pilotage : Cela permet la réduction d'utilisation de fertilisants, leurs productions dégagent des GES et il peut y avoir émission de GES lors de l'application. Les diminuer en apportant la bonne dose agit directement sur la réduction des émissions de GES.
  • Enfouissement des apports organiques et minéraux : L'enfouissement de ces apports permettent une diminution de la volatilisation des GES.
  • Introduction des légumineuses fixatrices d'azote dans la rotation ou des cultures/variétés à plus faible besoin en azote : L'apport d'azote par l'introduction de légumineuses permet de réduire l'utilisation d'engrais. La production de ces engrais est émettrice de GES, et leur application peut conduire à une volatilisation de GES.
  • Réduction du nombre de passage des engins agricoles sur le système de culture : La réduction du passage d'engins permet la diminution de la consommation de carburant. La production et la combustion de carburant génère des GES.
  • Réduction de la consommation d'énergie des engins : La réduction de la consommation des engins permet la diminution de la consommation de carburant. La production et la combustion de carburant génère des GES.
  • Augmentation de la quantitée de biomasse restituée par les couverts végétaux : Les couverts végétaux fixent le carbone de l'air et le restituent dans le sol.
  • Augmentation des restitutions par les résidus de cultures : Les plantes fixent le carbone du CO2 de l'air dans leurs cellules. Lorsque la partie non récoltée des cultures restent dans le sol, le carbone est ainsi stocké dans celui-ci.
  • Augmentation des apports de matières fertilisantes d'origine résiduaires sur l'exploitation : Ces apports organiques contiennent un ratio important de carbone qui a été fixé. Il va donc être bloqué dans le sol.

Identifiant projet A3_58_383300

Les photographies d'illustration des projets sont des images libres de droit et purement illustratives.

Présentation de l'exploitation

L'exploitation s'étend sur une surface de 83 hectares dont principalement 57 de céréales, 23 de cultures pour transformation et 1 de cultures divers. Située à Thibie dans le département de la Marne. L'exploitation exerce une activité de Grandes Cultures

Méthode utilisée

La méthode Label Bas Carbone utilisée pour ce projet est la méthode Grandes Cultures.

La méthode Grandes Cultures valorise les réductions d'émissions issues de modifications de pratiques agricoles dans les ateliers de grandes cultures.

Télécharger la méthode Grandes Cultures

Co-bénéfices

Qualité de l'air


Réductions des émissions d'ammoniac : une réduction des pertes d'azote apportées vers l'air contribue à limiter la pollution atmosphérique de l'exploitation

Découvrir tous les projets ayant ce co-bénéfice

Qualité de l'eau


Réduction de l'excédent du bilan azoté : une réduction des pertes d'azote apportées vers l'eau favorise une meilleure qualité de l'eau

Découvrir tous les projets ayant ce co-bénéfice

Réduction produits phytopharmaceutiques


Réduction de l'usage des produits phytopharmaceutiques : une réduction permet de limiter l'impact sur le milieu

Découvrir tous les projets ayant ce co-bénéfice

Réduction erosion


Réduction de l'érosion : une limitation du travail du sol, l'augmentation des résidus et des couverts permettent une réduction de l'érosion des sols

Découvrir tous les projets ayant ce co-bénéfice

Diminution ressources peu renouvelables


Diminution sur les ressources peu renouvelables et phosphore : une réduction permet de limiter l'impact sur des ressources peu renouvelables ou limitées

Découvrir tous les projets ayant ce co-bénéfice

Étapes du projet

Octobre 2022
Octobre 2023
Octobre 2024
Octobre 2025
Octobre 2026
Octobre 2027 - Mai 2028
(prévisionnels)

Début du projet

Suivi annuel

Suivi annuel

Suivi annuel

Suivi annuel

Audit final - Certification des crédits carbone

Porteur de projet / mandataire

Le mandataire du projet est France Carbon Agri.

Initiative pionnière créée en 2019, France Carbon Agri, leader de la labellisation de projets Label Bas Carbone agricoles, accompagne plus de 3 000 agriculteurs dans leur transition bas-carbone. Elle coopère avec une soixantaine de développeurs de projets locaux sur l'ensemble du territoire français.

France Carbon Agri a pour mission :
• de coordonner la gestion des projets les agriculteurs et leurs conseillers techniques locaux dans la labellisation et la bonne conduite des projets agricoles de transition bas-carbone.
• d'accompagner les entreprises et organisation souhaitant contribuer au développement de projets agricoles bas carbone dans les territoires.

Vous pourriez aussi être intéressé par :